Egolechalot2

Date de sortie : 21 octobre 2016

Présentation :

Avec ce nouvel album à l’air salin, Ego retrouve son milieu naturel parmi les mouettes et les vagues.
Il y joue le chef d’orchestre et fait chanter de nouveaux personnages maritimes au caractère bien trempé.
Les enfants pousseront des «aïe» et des «ouilles» en chœur avec Jack le dormeur, le crabe pinceur de petits genoux qui mange des pièces d’aspirateur sur la plage.
Ils apprendront à danser le «clap-fesses» avec Marlène la baleine, la maman fantasque d’Ego le cachalot et la «reine-mer» du dance floor.
Ils feront aussi connaissance avec Les p’tits bulots, travailleurs expérimentés, ayant exercé toutes sortes de métiers, ceux-là même qui ne «font pas la Une des journaux mais font marcher la société» !
Ils apprendront à chasser leurs cauchemars avec Mon amie la peur ou bien à se méfier de l’effet hypnotique produit par Les sirènes girly qui mènent les petits jouvenceaux en bateau.

Bruno Muscat dans Astrapi disait du premier album d’Ego le cachalot : «Et si dans le caractère de ces animaux, il y avait un peu chacun de nous».
C’est bien le cas ici avec ces dix nouvelles chansons qui abordent des thèmes actuels comme la pollution, la notion du travail ou la déprime sur un ton irrévérencieux toujours empreint d’humour et de finesse.
Aux côtés de David Delabrosse, on entend de nombreuses voix. Celles des enfants venant de Suisse ou de Rennes, celles aussi de la jeune scène rennaise avec Leïla Chevrollier-Aïssaoui et Ellie James qui forment le duo au timbre enchanteur des sirènes girly, à mi-chemin entre les demoiselles de Rochefort et les Brigitte, ou Fannytastic qui incarne une Marlène la baleine très «Dietrich».
Pour les arrangements musicaux, David Delabrosse a collaboré avec le musicien rennais Samuel Chapelain. Leur pop ensoleillée faite de ukulélé, de basse groovy et de sons aquatiques parcourt l’ensemble de ce disque rythmé, drôle et enjoué aux sonorités de musique actuelle et à l’écriture ciselée. Idéal pour les boums d’enfants !
Comme pour le précédent opus, l’illustratrice et plasticienne Marina Jolivet a donné un visage à tous ces nouveaux personnages. Ses dessins tiennent une large place dans ce nouvel album. Gageons que celui-ci, à l’instar du premier disque, saura parler aux plus jeunes et séduire les plus grands qui les accompagnent !

Presse :

Instant critique avec les mots des enfants

Ce cachalot est un sacré gogo  : en jouant avec les mots et les maux des plus petits, il s’approprie le rôle du grand frère, du papa, bref, du grand. Ce second album évoque la peur, « une grande sœur  » «  pleine de ferveur  », et la façon de la vaincre, en s’éprenant d’elle ou en l’envoyant balader. Son copain Jack, un crabe écolo, se venge des détritus laissés sur la plage en pinçant tout ce qui passe à sa portée.

En matière de craintes, la piscine et l’eau en trimbalent un paquet, mis en déroute par Poulpita, un maître nageur original. Le gros dur de la cour de récré est transformé en lion végétarien qui veut tout commander mais a peur d’un hamburger, toujours accompagné de ses indispensables faire-valoir, Moimoi et Surmoi, les frères moutons. Le syndicalisme ne signifiant pas grand chose pour les plus jeunes, Ego se charge de leur expliquer l’importance des P’tits bulots, « qui font marcher la société ». Même si certains de ces boulots ne paraissent pas toujours séduisants (Merlin le requin est comptable !) et rendent ronchons.

David Delabrosse met en scène, en mots et en musiques entraînantes un personnage plein de bons conseils pour les jeunes (à partir de 3 ans) qui découvrent la vie à travers les relations scolaires. S’il signe toutes les paroles, il se laisse seconder pour la voix de certaines chansons, telle Sirènes girly, une histoire de filles…

 

Marie-Paul FINOUX – Courrier de Gironde

 

Tracklist :

01 – Mon amie la peur

02 – Jack le dormeur

03 – Les sirènes girly

04 – Poulpita

05 – Ego se la raconte

06 – Les p’tits bulots

07 – Monsa

08 – Merlin le requin

09 – Marlène la baleine

10 – Ego se la raconte grave

11 – Moimoi et Surmoi

12 – Pied droit

 

L’album Ego le cachalot et les p’tits bulots est soutenu par :

logo-ville-de-rennes  rb_logo_150dpi  sppf_logo_quadri  logo-fcm-hr

Et également, rien n’aurait été possible sans la généreuse aide des donateurs de l’opération La Dynamo Culturelle organisée conjointement par Rennes Métropole et le site de financement participatif Proarti :

Camille Faucherre et Oscar & Lubin, Aurélie Dalous et Mateo, Maud Bourgoin, Arthur Charpentier et Fleur, Adeline Fiolleau et Eliott & Ulysse, Céline Denis, Cécile Faucillon, Agnès Verlingue, Christian Laquerrière, Marie & Ludovic Maudieu et Sacha & Rafael & Malo, Caroline Ourion-Galliet et Juliette, Patricia Goutte et Léo & Axel, Gwenaëlle Neveu et Milo, Nicolas Lepareur et Alrik & Enora, Sabrina Conti et Bastien, Julien Cadot et Anaïs, Guy-Pascal Mainguéné, Anouar Mzerma et Meryem & Sarah, Sylvie Plunian et Charlie, Hélène Bithorel et Capucine, Frédéric Bouvier, Georges Troadec, Jérôme Lecardonnel et Anaïne & Loubin, Julia Ripamonti et Elena & Côme, Solenn Guérin et Jazz & Lisz, Julien Riand, Kris Caoudal, Annie Hamet, Alain Delabrosse, Stéphanie Dussaux et Briac & Liam, La Mare aux Mots, Christophe Runego, L’Atelier des Signes, Alexandre Delamarre et Noé, Elie Abécéra et Alice, Gaby Deloison et Mario & Olivia, Nelly Beteille et Teos, Cécile Colombo et Erwan, Laurianne Courtier et Patrick, Anne-Lise Cruchon, Béatrice Moisan et Lucas & Augustin & Mathis, Pascal Séguin, Ludovic Thomas, Joëlle Toullic, Isabelle Couffin et Maëlle.