13m2

Date de sortie : 25 septembre 2006

Présentation :

Fin 2002, David Delabrosse ouvre les concerts de Yann Tiersen sur la tournée C’était ici. De cette expérience naît l’envie d’enregistrer un album ensemble. Ils se retrouvent plus tard à Paris, où Yann produit et arrange les douze chansons que David a écrit et composé à Nantes.
Cette réalisation à quatre mains est aussi l’occasion de réunir quelques invités bien choisis : Françoiz Breut pour les duos, Marc Sens pour la guitare, Renaud Lhoest, Jean-François Assy et Nicolas Stevens pour les cordes, Christian Quermalet pour la batterie, et F.Lor pour le mixage.

«À l’origine, 13m2 est une chanson. Une chanson écrite à mon arrivée à Nantes, et qui parle d’un type qui se retrouve un peu paumé dans un appartement minuscule.
Ses 13m2 d’horizon, qui se limitent à quelques cartons, un clavier et un matelas s’ouvrent au fil du morceau sur un océan tout entier. De ce texte est né l’envie d’écrire la suite de cette histoire sous la forme d’un conte tantôt réaliste, tantôt rêvé. Fuyant un passé avec lequel il faut rompre, un homme se trouve une ville, une terre vierge pour tout reconstruire.
Au gré des chansons de 13m2, Nantes, la ville, devient donc une île et son Robinson se confronte à une nouvelle réalité faite de rencontres (l’assistante sociale du quartier, l’amante titubante d’un soir…) et de fenêtres ouvertes sur le passé.»

DAVID DELABROSSE

Presse :

Pointculture.be

« David Delabrosse a un talent fou pour raconter, mettre en histoire, avec une gravité nonchalante. Un peu de ce penchant maladif propre à la nouvelle scène folk. Mais l’écriture est saine, perspicace dans sa
simplicité, rigoureuse, et, dans son négligé vaguement cynique, laisse percer toute sa tendresse blessée. « Le flegme sarcastique hérité sans le savoir de Jehan Jonas » (H. Hazéra, Libération) comme élégance du paumé moderne. Et comme on sait, les paumés, ce sont de vraies éponges gonflées de toutes les pathologies sociales les plus crasses, graves ou gratuites. D’où ce fil narratif impeccable des textes, comme un nerf douloureux et changeant, fil lancinant qui traverse en zigzag les halos magiques des contes musicaux arrangés par Yann Tiersen, plein de nuances et de magie. Toutes les chansons sont reliées entre elles par des correspondances, des échos, des reflets, des passages secrets. Des miroirs subtils. Des rebonds poétiques. Toutes les chansons s’organisent autour d’un diaphragme palpitant, tantôt le reflux, l’abandon, l’échouage, par exemple dans ce 13m2 « drastique ». Ensuite la rencontre avec des forces aux visages multiples, aléatoires, qui poussent à repartir dans le flux vers la vie et les autres. Une étreinte. Un petit garçon. Ce n’est pas blanc et noir. Reflux et flux sont mêlés, s’enlacent. Surtout, il y a les chansons, véritables molécules qui tissent malgré tout des liens vivaces avec l’univers, le cosmos. Force douce et durable d’attraction multidirectionnelle. Le réel est bien là du reste dans ce dialogue avec l’assistante sociale en vue d’établir un contrat d’insertion.
Il y a des tubes potentiels. Entre autres L’Étoile du Nord en duo avec Françoiz Breut. Ou encore Y’ a sûrement plus malheureux que moi (mais moi les autres m’intéressent pas). Heureusement, les chansons de David Delabrosse ont aussi, quand il le faut, un petit côté pas sympa bienvenu, piquant.
Pierre Hemptinne »

Vidéo :

Y’a sûrement plus malheureux

L’étoile du Nord

Tracklist :

01 – Mes Chansons

02 – L’étoile du Nord

03 – L’arrivée

04 – La Vision

05 – Le Coup de Grâce

06 – Le Décorum

07 – Elliott

08 – Madame Bellanger

09 – Y a s^rement plus Malheureux

10 – Venus

11 – 13 M²

12 – Robinson et ses Cartons

13 – Le Gyrophare

14 – Sache

Interprètes : David DELABROSSE (Basse, Guitare, Groove box, Auteur de la musique, Parolier, Voix), Yann TIERSEN (Basse, Batterie, Violon), Christian QUERMALET (Batterie), Françoiz BREUT (Voix), Marc SENS (Guitare), Nicolas STEVENS (Violon), Renaud LHOEST (Violon),JEFF (Violoncelle)

BESIDES RECORDS, 2006.

Spotify_logo_with_text-01itunes-01deezer vector logo-01